Revivre : Concert-Lecture le Magnificat de Martin Luther

Chargement Evénements
  • Cet Evénement est passé

Concert -Lecture

Concerti de T.Albinoni et J.Neruda

Commentaire du Magnificat (Luc 1 : 46-55) de Martin Luther

Chorals préludes de J.S.Bach

 

 

A l’occasion des 500 ans de la Réforme, l’ACP a programmé, le samedi 2 décembre 2017, un concert-lecture : « Le commentaire de Martin Lüther sur le Magnificat ».

Un temps fort pour l’ association et la paroisse qui ont porté ce projet.

Trois lectrices et deux concertistes nous dévoilent, pas à pas, la beauté et la profondeur de ce texte qui nous rejoint aujourd’hui.

Pour les lectures, vous entendrez Sophie Ollier, notre pasteur, Maren Graber et Françoise Raillard, paroissiennes.

Liesbeth Schlumberger, à l’orgue et Alice Joguet à la trompette, interprètent, notamment, des œuvres de J-S Bach et d’Albinoni.

 

 

Albinoni et son célèbre adagio…

 

Tomaso Giovanni Albinoni est né à Venise, en 1671 et il y est mort, en 1751.

Il se passionne très tôt pour la musique ; à peine âgé d’une vingtaine d’années, il se révèle en violoniste accompli et se met à composer.

Issu d’une famille très aisée de marchands de papier, il était destiné à prendre la succession de son père. Mais, à la mort de celui-ci, il confie cette responsabilité à ses deux frères, afin de se consacrer pleinement à la musique.

Tomaso Albinoni, compositeur et violoniste italien de musique baroque, surtout connu pour ses concertos, laisse environ 300 œuvres. Il a composé 80 opéras, une trentaine de cantates mais c’est surtout son œuvre instrumentale qui nous est parvenue.

Et ce fameux adagio ? On n’en trouve aucune trace…

Et pour cause ! Il a été composé, en 1945, par Remo Giazotto, musicologue, spécialiste d’Albinoni.

Comment cela s’explique-t-il ?

Albinoni, devenu très populaire dans le Saint Empire Romain Germanique, 70 de ses partitions originales ont été stockées à la bibliothèque de Dresde, où elles reposent pendant près de deux siècles. En 1945, la ville est bombardée et la bibliothèque, réduite en cendres.

Remo Giazotto se rend à Dresde pour tenter de sauver quelques pièces, mais revient les mains vides.

Ne pouvant se résoudre à cet échec, il compose un adagio pour cordes et orgue, qu’il baptise « Adagio d’Albinoni ».

Ce morceau fait le tour du monde et remet en lumière Albinoni, alors quelque peu oublié…

Remo Giazotto meurt en 1998 dans l’anonymat le plus complet.

 

Prenez soin de vous !

Fabienne

mai 15 2020

Détails

Début: 15 mai @ 12:00
Fin: 20 mai @ 11:59
Evénement Categories: ,
Evénement Tags:,

Programme

  • Préface et Introduction de Luther
  • Concerto en Mi bémol pour Trompette et Clavier
  • Tomaso ALBINONI ( 1671-1751). I. Grave
  • 1. Mon âme magnifie Dieu le Seigneur (Luc 1: 46). Concerto de Tomaso Albinoni II. Allegro
  • 2. Et mon esprit se réjouit en Dieu mon Sauveur (Luc 1: 47). Concerto de Tomaso Albinoni. III. Andante
  • 3. Car il a regardé le néant de sa servante, ce pour quoi toutes les générations me diront bienheureuse (Luc 1: 48). Concerto de Tomaso Albinoni. IV. Allegro
  • 4. Car il a fait pour moi de grandes choses, celui qui est puissant, et saint est son nom (Luc 1: 49). Prélude de Choral à l'orgue a 2 Clavier et Pédale. «Meine Seele erhebt den Herren» J.S.Bach(1685-1750)
  • 5. Et sa miséricorde dure d'une génération à l’autre pour ceux qui le craignent (Luc 1: 50). Concerto pour Trompette et Orgue de J.B.G.Neruda (1708-1780). I. Allegro
  • 6. Il a fait acte de puissance avec son bras et dispersé ceux qui sont orgueilleux dans les pensées de leur cœur (Luc 1: 51).
  • 7. Il a déposé les puissants de leurs sièges // et il a élevé les petits (Luc 1: 52). Concerto J.P.G.Neruda. II. Largo
  • 8. Il a rassasié de biens les affamés. Il a laissé les riches à vide (Luc 1: 53). Fugue pour orgue sur le Magnificat de J.S.Bach
  • 9. Il a accueilli Israel son serviteur, après avoir pensé à sa miséricorde (Luc 1: 54).
  • 10. Comme il a parlé à nos pères, à Abraham et à sa postérité pour l'éternité (Luc 1: 55). Choral Prélude pour Orgue: « Wachet auf, ruft uns die Stimme » J.S.Bach.
  • Conclusion : Concerto pour Trompette et Orgue : J.P.G.Neruda. III. Vivace
  •  

Organisateur

ACP72
Email: